View Cart0 items / 0.00

Recueils de textes d'Henry David Thoreau

3.00 - 8.90
Recueils de textes d'Henry David Thoreau

TEINTES D’AUTOMNE
96 pages (11 x 17,6 cm)

"Ah ! si nous pouvions mûrir avec autant de perfection, racine et branche, flamboyant au coeur de notre déchéance, comme le raisin d’Amérique ! J’avoue que leur contemplation me remplit d’allégresse. J’en ai taillé une branche pour me servir de canne, car j’ai plaisir à la manier et m’appuyer dessus. J’adore écraser les grains entre mes doigts et voir leur jus me tacher la main. Marcher parmi les futailles de vin violet, droites et branchues, qui gardent et diffusent un éclat pareil à la pourpre du couchant, savourer chacune du regard au lieu de compter des barriques sur un quai du port de Londres, quel privilège !"

Préface de Michel Granger
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicole Mallet

Arpenteur infatigable de la nature, Thoreau a collecté sa vie durant des observations sur les bois et les forêts. Peu avant sa mort, il rassemble ses notes et en extrait un véritable tableau vivant, Teintes d’automne, emblématique de ce genre littéraire dont il est considéré comme le père fondateur : le nature writing.

----------------------------------------

MARCHER
96 pages (11 x 17,6 cm)

"Je voudrais me faire l’avocat de la Nature, de la vie absolue et de la vie sauvage qu’on y trouve, par contraste avec la liberté et la culture simplement policées. Je souhaite considérer l’homme comme un habitant ou une partie intégrante de la nature plutôt que comme un membre de la société. Je désire faire une déclaration extrême, fût-elle exagérée, car il y a suffisamment de champions de la civilisation : le p pasteur, le conseil scolaire et chacun d’entre vous s’en chargent fort bien."

Préface de Michel Granger
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicole Mallet

Premier d’une série de douze ouvrages, Marcher réunit les deux visages de l’écrivain naturaliste et révolté, son amour pour la nature et sa défiance envers la société des hommes. Marcher pour affirmer sa liberté d’homme, marcher pour mieux s’ancrer dans l’espace, fuir les villes et les clôtures et faire sien le monde.

----------------------------------------

VOISINS ANIMAUX
176 pages (11 x 17,6 cm)

Par l’observation de plus d’une soixantaine d’animaux, Thoreau repositionne nos liens avec la nature et questionne les relations humaines.

Traduit de l’anglais (états-unis) par Brice Matthieussent
Sélection de Michel Granger

À partir de la sélection du volumineux Journal de Thoreau et de Walden, Michel Granger a composé un recueil des principaux textes dans lesquels le philosophe américain de la nature interroge son rapport aux animaux. Alors qu’ils sont disséminés dans son œuvre, le regroupement de ces extraits présente un panorama cohérent de sa réflexion sur l’animalité ; l’anthologie révèle un intérêt pour ceux que Thoreau appelle ses « voisins », voire ses « amis » ; elle montre la persévérance de sa quête méthodique d’information sur ceux qu’il perçoit comme des semblables. Il faut bien entendre la provocation anticonformiste qui sous-tend la préférence pour les « voisins animaux » et le rejet des habitants de Concord auxquels il reproche d’être englués dans le culte de l’argent et les traditions.

----------------------------------------

Fortes de leur travail de longue haleine autour de l’œuvre de Henry D. Thoreau – la publication inédite de l’intégralité de ses essais en 2007, suivie de la traduction par Brice Matthieussent de son chef-d’œuvre Walden en 2010 et d’une anthologie du Journal en 2014 – les éditions Le mot et le reste mettent à portée de tous les lecteurs les écrits de cet auteur incontournable. Par un travail de réhabilitation de ses textes d’abord, par la déclinaison de chacun de ses essais en format de poche ensuite. À l’image du recueil Essais chaque volume sera rehaussé d’un appareillage critique assuré par le spécialiste français de l’œuvre de Henry D. Thoreau : Michel Granger.