View Cart0 items / 0.00

Général Coquelicot - Elisabeth Ivanovsky

12.00
Général Coquelicot - Elisabeth Ivanovsky

Sur son cheval en épis de blé, le général Coquelicot nous emmène dans une joyeuse promenade, en tableaux successifs peuplés de petits êtres aussi enjoués que délicats. La narration, sous forme de commentaires, suit de très près l’image, sans souci d’articulation, mais en composant cependant une véritable histoire avec ses rebondissements et son dénouement, où l’on découvre le général Coquelicot occupé à narrer ses propres aventures à un jeune coquelicot : « Et tout cela m’est arrivé ! »

Parue en 1944 aux éditions des artistes, à Bruxelles, la collection « Sans-Souci » est une des plus charmantes réalisations d’Elisabeth Ivanovsky. La minutie des détails de la nature créée des tableaux vivants et complexes, un minuscule théâtre de la nature, où les yeux des petits lecteurs se promènent et s’émerveillent, dans un format adapté à leurs petites mains !
Publiés pendant la guerre, les quatre livres qui la composent furent à l’origine imprimés, comme c’était souvent le cas à l’époque pour des raisons économiques, sur du papier-peint, rose et vert, et dans un format très réduit. La collection « Sans souci » est rééditée pour la première fois, dans un format très légèrement agrandi, sur un joli papier !

Éditions MeMo
Impression en tons directs.
28 pages.
Cartonné. 15,5 × 15 cm.
Juin 2016.

L'avis de Pâquerette & Marcassin :
Cela faisait longtemps que j'avais envie de découvrir ces petits livres édités par MeMo, maison que j'aime beaucoup !
L'arrivée du printemps est l'occasion parfaite pour les accueillir à la boutique et les lire avec mes lutins.

Général Coquelicot et Bonshommes des bois nous ont beaucoup séduits et me semblent être parfaitement dans l'esprit de ce que j'aime vous proposer : des petites choses jolies, graphiques, simples, poétiques et qui réussissent à mettre en valeur la nature.

Les deux livres de cette collection sont adorables, leur petit format permet aux petites mains de bien les saisir, le texte est court mais les illustrations fourmillent de détails et c'est ce qui a particulièrement plu à Virgile et Abel.